Women's College Hospital Women's College Research Institute Femmes en Santé Women's College Hospital Foundation Contactez-nous English
Femmes en santé - Women’s College Hospital Pharmaprix
 
Women’s College Hospital - le programme de santé mentale
Le projet l'art contre la violence

Santé de A à Z

 

Éviter l’hypertension artérielle à la ménopause (article de Femmes en santé)
(Ressource Web; Ressource FES)
Organisme : Women's College Hospital, Femmes en santé; Mayo Clinic

Avant la ménopause, les femmes ont un avantage par rapport à leur niveau de tension artérielle. Mais, si le niveau de tension artérielle des femmes est plus bas que celui des hommes au début, cet avantage ne dure pas.

La pression systolique des femmes – le chiffre supérieur de mesure de la tension artérielle et celui qui est le plus étroitement lié au risque de maladie cardiovasculaire et d’accident vasculaire cérébral chez les personnes âgées de plus de 50 ans – augmente d’environ cinq millimètres de mercure (mmHg) à la ménopause.

En fait, selon une étude menée par la clinique Mayo entre 2001 et 2003 auprès de personnes âgées de plus de 60 ans vivant en Amérique du Nord, les femmes affichaient une pression systolique plus élevée que celle de leurs homologues masculins.

Selon le rapport de cette étude, les femmes avaient tendance à croire que leur tension artérielle n’était pas élevée alors qu’en réalité c’était le cas.

Chez les adultes en santé, une pression sanguine inférieure à 120/80 mmHg est souhaitable. Une hypertension artérielle non traitée peut amener le cœur à travailler trop fort.

En conséquence, la paroi des artères peut durcir et entraver la circulation du sang. Une circulation sanguine restreinte peut entraîner un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque, une insuffisance cardiaque, une insuffisance rénale et la démence.

Lorsque la pression sanguine est plus élevée que la normale, il est crucial de travailler avec un médecin à un plan de traitement pour contrôler l’affection. Le plan peut comprendre la prise de médicamentes de même que les trois mesures fondamentales suivantes. Même l’une de ces mesures peut faire toute la différence au niveau de la pression artérielle.

Cinq étapes pour aider à baisser la tension artérielle :

1. Pratiquer une activité physique régulière. L’activité physique aide à baisser la tension artérielle car elle renforce le cœur. Ayant plus de force, le cœur peut pomper plus de sang avec moins d’effort. L’activité physique durant 30 à 60 minutes la plupart des jours de la semaine peut baisser la tension artérielle de 4 à 9 mmHg.

2. Suivre un programme d’alimentation saine. Un régime sain comprend surtout des fruits, des légumes, des grains entiers et des produits à faible teneur en gras ou des produits laitiers sans matières grasses. Limiter la consommation de viandes rouges, d’aliments transformés et de sucrerie. Plusieurs études ont montré que le fait de suivre le régime alimentaire conçu pour freiner l’hypertension (Dietary Approaches to Stop Hypertension), un régime alimentaire semblable à ce qui est présenté ici, peut diminuer la tension artérielle jusqu’à concurrence de 14 mmHg.

3. Réduire la consommation de sel. Le sel (sodium) augmente la tension artérielle chez la plupart des personnes atteintes d’hypertension artérielle et chez environ 25 pour cent des personnes ayant une tension artérielle normale. L’apport quotidien en sodium recommandé est de 1 500 à 2 400 milligrammes; et moins est encore mieux.

4. Limiter la consommation d’alcool. La consommation d’alcool, en petites quantités, peut aider à prévenir les crises cardiaques et la coronaropathie. Cependant, l’effet protecteur est perdu lorsque la femme boit régulièrement plus d’un verre par jour. Au-delà de cette quantité, la consommation d’alcool peut hausser la tension artérielle de plusieurs degrés et peut influer sur les médicaments pris pour traiter l’hypertension.

5. Maintenir un poids santé. Il n’est pas essentiel d’être mince. Cependant, pour les personnes en surpoids, perdre de 5 à 10 pour cent de son poids peut baisser la tension artérielle de plusieurs degrés. Avec une masse corporelle moins grande à alimenter, le cœur n’a pas besoin de pomper aussi fort et la pression exercée sur les artères diminue.

Note de la rédaction :
Le présent article est une adaptation d’un récit publié la première fois dans Mayo Clinic Women's HealthSource en août 2008.

English version:  Click here for English description

Objectif :  Information/soutien aux consommatrices; Information sur la santé

Source de l'information :  Hôpital/Clinique

Origine géographique :  Canada

Langue de la ressource :  Français

Groupes :  Femmes adultes; Femmes âge moyen; Femmes âgées

Dernière révision par Femmes en santé :  06 novembre 2008


Retour aux résultats de recherche

 
Contrat d'utilisation | Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Recherche | Plan du site | English  
Copyright © 2014 Women’s College Hospital. Tous droits réservés.