Women's College Hospital Women's College Research Institute Femmes en Santé Women's College Hospital Foundation Contactez-nous English
Femmes en santé - Women’s College Hospital Pharmaprix
 
Women’s College Hospital - le programme de santé mentale
Le projet l'art contre la violence

Santé de A à Z

 

Comment vivre une grossesse saine quand on a le diabète
(article de Femmes en santé)

(Ressource Web; Ressource FES)
Auteur : Patricia Nicholson
Organisme : Women's College Hospital, Femmes en santé

Pour les femmes souffrant de diabète, la planification pré-grossesse peut aider à assurer les meilleurs résultats pour maman et bébé.

« Il est possible de vivre sa grossesse en santé quand on a le diabète, mais il faut bien planifier la grossesse, et le diabète doit être bien contrôlé avant que la femme tombe enceinte », affirme la Dre Lorraine Lipscombe, endocrinologue au Women’s College Hospital et chercheuse au Women’s College Research Institute.

Comme le risque de complications et d'anomalies congénitales est plus élevé si le diabète n'est pas bien contrôlé, il est très important de bien planifier sa grossesse.

« On peut réduire le risque de complications grâce à un bon counseling avant la grossesse et à une bonne planification », précise la Dre Lipscombe.

Selon cette dernière, en donnant cette information, on ne cherche pas à faire peur aux femmes diabétiques ou à les décourager de tomber enceintes, mais plutôt à les éduquer et à les préparer à vivre une grossesse saine. Même si elles savent qu'elles devraient planifier leur grossesse, fait valoir la Dre Lipscombe, certaines femmes diabétiques ne veulent pas dire à leur médecin qu'elles essaient de concevoir de peur de se faire décourager ou de se faire dire qu'elles ne sont pas prêtes. L'experte conseille aux femmes d'obtenir de l'aide pour faire de la planification médicale avant d'essayer de tomber enceintes.

« Nous tenons à ce que les femmes sachent que si nous les aidons, elles pourront bien se préparer pour vivre une grossesse saine et sécuritaire », dit-elle.

Avant de tomber enceinte

Glycémie – Pour la femme diabétique, la première étape de la planification de la grossesse consiste à consulter son médecin pour s'assurer que sa glycémie (taux de sucre sanguin) est bien contrôlée. Elle a besoin de passer un test de sang et peut-être de faire suivre sa glycémie pour vérifier les niveaux. « Le médecin pourra dire à la patiente si son test indique qu'elle est au bon niveau pour tomber enceinte. Nous recommandons que le taux d'A1c soit inférieur à sept pour cent », dit la Dre Lipscombe. « La recherche indique que le risque d'anomalies congénitales diminue à ce niveau. »

Médicaments – Ensuite, la femme doit s'assurer qu'elle ne prend aucun médicament susceptible de nuire au bébé qui se développe. Le diabète est parfois traité avec des médicaments – contre l'hypertension ou le cholestérol, par exemple – qui sont à éviter durant la grossesse. Si elle envisage de tomber enceinte, la femme diabétique devrait parler à son médecin de toutes ses médications pour déterminer si des changements sont nécessaires.

Complications – Il est important que la femme soit évaluée pour déterminer si des complications diabétiques sont présentes, telles que des maladies oculaires ou rénales, et pour s'assurer que ces problèmes sont bien contrôlés, le cas échéant. « La grossesse cause beaucoup de stress à l'organisme, explique la Dre Lipscombe. Si ces complications sont déjà présentes, elles s'aggraveront durant la grossesse. »

Suppléments – Comme toutes les femmes qui planifient une grossesse, les diabétiques devraient commencer à prendre de l'acide folique avant toute tentative de conception.

Pendant la grossesse

Soins spécialisés pour le diabète – La Dre Lipscombe recommande que toutes les femmes enceintes vivant avec un diabète de type 1 ou 2 consultent un endocrinologue ou un interniste pour faire gérer leur diabète tout au long de la grossesse. « La vaste majorité des femmes ont besoin de prendre de l'insuline, si elle n'en prennent pas déjà », explique-t-elle, ajoutant que l'insuline est souvent nécessaire durant la grossesse même si le diabète est bien maîtrisé. « Cela prend un peu d'éducation et une équipe de soins pour les aider à utiliser l'insuline et à vérifier leur glycémie. Et un suivi régulier est de rigueur. »

Soins spécialisés pour la grossesse – Idéalement, les femmes diabétiques devraient consulter un obstétricien qui a déjà suivi des femmes enceintes atteintes d'autres maladies, tel un spécialiste de la médecine materno-fœtale. « Si la femme est suivie de près et qu'elle a une bonne équipe de soins pour l'aider, elle devrait vivre une grossesse saine », affirme la Dre Lipscombe. « Les taux d'accouchements prématurés et de césariennes sont plus élevés chez les femmes diabétiques, mais il reste que beaucoup d'entre elles peuvent accoucher par voie naturelle. »

Malheureusement, toutes les femmes ne suivent pas ces recommandations. Lors d'une étude publiée plus tôt cette année dans le Journal of Maternal, Fetal and Neonatal Medicine, la Dre Lipscombe et ses collègues ont constaté que seule la moitié des femmes diabétiques avaient planifié leur grossesse.

« Nous aurions espéré un score plus près de 100 pour cent en ce qui concerne la planification de la grossesse, mais il ne se situait qu'à 50 pour cent environ », précise la Dre Lipscombe.

L'étude en question, qui s'est déroulée auprès de 163 Ontariennes atteintes d'un diabète de type 1 ou 2, a examiné deux facteurs : la planification de la grossesse ou les tentatives de conception, ainsi que la maîtrise du diabète avant la grossesse. Les chercheurs ont considéré ces facteurs indépendamment parce que certaines femmes diabétiques qui essaient de tomber enceintes ne savent pas qu'elles doivent tenir compte de leur diabète.

« Nous avons trouvé que 20 pour cent des femmes qui cherchaient activement à tomber enceintes ne faisaient rien pour améliorer leur diabète, a dit la Dre Lipscombe à propos des résultats de l'étude. C'est préoccupant. »

Parler de la planification de la grossesse

Le nombre croissant de femmes présentant un diabète de type 2 est un facteur qui contribue à la situation actuelle. Beaucoup de ces femmes n'ont pas nécessairement accès à des soins spécialisés, et les médecins généralistes risquent de ne pas être aussi conscients des préoccupations particulières des femmes diabétiques en ce qui concerne la planification de la grossesse. De plus, il faut mentionner que les femmes tombent enceintes à un âge plus avancé de nos jours. Selon la Dre Lipscombe, il se peut que les médecins ne demandent pas aux femmes dans la trentaine avancée ou la quarantaine si elles souhaitent tomber enceintes ou s'il est possible qu'elles le deviennent.

Il est donc possible que des discussions importantes entre médecins et femmes diabétiques n'aient pas lieu. « Les femmes n'ont peut-être pas alors l'information et les connaissances nécessaires pour comprendre qu'il faut idéalement planifier leur grossesse », explique la Dre Lipscombe.

L'endocrinologue recommande aux femmes diabétiques de parler régulièrement avec leur médecin de leurs projets de grossesse et de leurs besoins en matière de contraception.

« Pour toute femme diabétique en âge de procréer, chaque consultation avec son médecin offre l'occasion de parler de la planification de la grossesse ». Celles qui ne veulent pas tomber enceintes ont besoin de parler de contraception avec leur médecin. Pour celles qui souhaitent avoir un enfant, il est important qu'elles utilisent de la contraception jusqu'à ce que leur diabète soit bien maîtrisé et qu'elles reçoivent le feu vert de leur médecin.

Mais le message le plus important que les femmes diabétiques doivent entendre par rapport à la planification familiale est le suivant : il leur est possible de vivre une grossesse saine.

« Nous pouvons les aider afin d'éviter les complications, et la planification doit vraiment commencer avant qu'elles essaient de tomber enceintes », affirme la Dre Lipscombe.

Objectif :  Information sur la santé

Source de l'information :  Hôpital/Clinique

Origine géographique :  Canada

Langue de la ressource :  Français

Dernière révision par Femmes en santé :  21 juillet 2011


Retour aux résultats de recherche

 
Contrat d'utilisation | Accueil | Qui sommes-nous ? | Contactez-nous | Recherche | Plan du site | English  
Copyright © 2014 Women’s College Hospital. Tous droits réservés.